Val et ses petits bonheurs

La vie d'un grain de sable dans l'oeil du bon Dieu

28 janvier 2010

Le froid fait réflechir...

Je ne vous apprends rien en vous disant qu'il fait froid...ça caille raide et j'ai encore fair un tour de la maison avec des bougies pour voir d'où venaient les fuites d'air froid...plus installer des panneaux réflecteurs de chaleur derrière les chauffages électriques..c'est supposé renvoyer jusau'à 90% de la chaleur qui allait normalement dans le mur...ma foi, c'est le fabriquant qui le dit..esperons que ça en renverra assez pour qu'on n'ait pas toujours cette impression de froid due 1 au fait qu'il fait froid! et 2 au fait que la composition des murs fait qu'ils sont plus froid que la pièce et donne une impression plus froide que si ils étaient en bois par exemple...

Bref, le frois étant de retour, en gros je me gèle du matin au soir...même bien habillée...c'est dans la tête aussi, je sais, merci...
Toujours est il que lorsque je suis dehors et qu'il faut attendre le bus, ben en 2 minutes je suis gelée...moi qui reve de revivre au Québec et de me faire de vrais hivers...Et comme je ne peux quand même pas me laisser geler sur place, ben je marche...jusqu'à l'arret d'après dès qu'il ya plus de 5 minutes d'attente...résultat, bien souvent je me retrouve à la maison sans avoir pris ni vu un seul bus, pus vite que sui j'avais pris le bus...elle est pas belle la vie? je me réchauffe et rentre plus vite!...et surtout...surtout je réflechis...le bus me berce et me fais révasser alors que la marche me réveille...

tout ça pour en arriver où? à la reflexion du jour qui m'est venue:

La politique à haut niveau est un métier comme un autre...il faut gérer ses équipes, établir un budget ne pas le suivre, écouter les sondages d'opinions et changer son discours en fonction des résultats du "marché", faire rentrer du cash, faire du cash...identifier ses vrais concurrents, tout faire pour les faire plonger pour ne pas avoir à se partager le marché...pour être en situation de monopole...ce qui induit que l'on peut faire ce que l'on veut sans trop se soucier de ce que les gens veulent...de toute façon, personne n'offre autre chose...la politique à haut niveau, c'est faire du business...au niveau en dessous, c'est servir d'écran de fumée pour que la "base" ne voit pas que l'on fait du business...qu'on ne fait plus trop du social, que cela ne correspond plus au marché...que les trnte glorieuses sont finies depuis longtemps, que l'on ne peut plus vivre sur des acquis, qu'il faut à nouveau se battre mais qu'on n'a pas forcement les moyens cette fois...

Cool hein?

Posté par megaptera à 14:43 - Reflexion du jour - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    Ouais enfin, "un métier comme un autre"... j'ai jamais fait un job comme tu décris, moi, hein [vieux] et puis j'y compte pas tant que je pourrai éviter, quitte à manger chichement !
    C'est un métier de requins et de rats.[casse tete]

    Posté par plouf le loup, 28 janvier 2010 à 20:58
  • c'est un métier à vocation..pas sur que ça s'improvise...[holalala]

    Posté par val, 28 janvier 2010 à 20:59
  • Et à part la vocation, il faut quoi comme formation? Tu crois qu'il y a des débouchés et que je peux le conseiller à mes chômeurs?
    Les 3/4 ne seraient certainement pas plus malfaisants que ceux qu'on a actuellement...[heu]

    Posté par Blyg, 29 janvier 2010 à 19:13
  • tout le monde ne peut pas etre politicien il faut avoir du verbe, savoir dire oui et son contraire, ruser, abuser la population promettre et oublier prend le cas de bérégovoy c'etait un prolo au départ quand il a été ministre il a appris à mentir son défaut il n'etait pas de la bande des enarques et ds hautes écoles.IL aurait eu vraiment une formation politique qu'il ne se serait pas "suicidé"??

    Posté par lecracleur, 06 décembre 2010 à 13:18

Poster un commentaire